Entretien avec Kentra

Volonté, ambition, discipline voilà ce que je me suis répété sans cesse pour sortir de cette bulle systémique qui est un véritable boulet au pied pour un adolescent souhaitant prendre un autre chemin que celui voulu par la doxa.

Arthur Sapaudia : Salut Kentra, merci de m’accorder cet entretien.
Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ? D’où parles-tu camarade ?

Kentra : Salutations Arthur ! Merci de m’accorder un entretien sur ton site.
Je suis Kentra, j’ai 19 ans, je suis Youtuber Politique Dissident, je me considère même néo-marginal. Je produis du contenu basé sur l’actualité, la politique, les relations hommes / femmes et de la philosophie pour apprendre à vivre simplement et à dépendre de moins en moins du grand capital.

Cet entretien me fait du bien, il faut dire que ce n’est pas souvent qu’on me donne la parole, c’est même bien souvent l’inverse, j’ai été la cible de nombreux articles et persécutions, j’en ai même perdu ma chaîne principale sur laquelle j’avais quand même 150 000 abonnés. Aujourd’hui j’ai une nouvelle chaîne de 19 000 abonnés, mais combien de temps va-t-elle durer !?

Heureusement, je ne vis pas que dans le virtuel, c’est important d’avoir un pied dans le réel, je suis aux abords de Perpignan, très belle ville du sud, j’espère t’y recevoir un jour !

AS : Avec plaisir ! Quels sont tes fondamentaux ? Quel est ton parcours intellectuel pour qu’à seulement 19 ans tu intègres ce que des adultes de 40 ans n’ont toujours pas compris ?

K : Plusieurs facteurs ont fait qu’aujourd’hui j’ai réussi à m’émanciper de la pensée progressiste et décadente, en commençant par quitter le système scolaire à 15 ans. J’ai alors tracé mon chemin d’autodidacte avec des penseurs et essayistes qui m’ont petit à petit ouvert l’esprit et m’ont fait me poser des questions sur notre système actuel qu’est l’empire du mensonge.

Volonté, ambition, discipline voilà ce que je me suis répété sans cesse pour sortir de cette bulle systémique qui est un véritable boulet au pied pour un adolescent souhaitant prendre un autre chemin que celui voulu par la doxa.

Désormais, la lecture, la réinformation, la culture, et un bon entourage font partie de mon quotidien pour être sûr de ne pas retomber dans ce trou à merde qui tous les jours nous est pendu au bout du nez.



AS : Nous nous attelons, chacun à notre manière, à dématrixer et désintoxiquer nos jeunes afin de préparer la future révolution tant espérée. Que peut-on envisager de faire de plus, à l’ère du numérique, du big data et du hack ?

K : Le retour au concret, au réel, nouer des liens, aider les entreprises locales, visiter les milieux ruraux et de participer activement à la « culture du cadeau » donner sans rien recevoir afin de lutter au maximum contre les grandes industries et hautes sphères financières.

AS : Un retour au réel, à une spiritualité et une morale donc ? Comment vois-tu l’avenir en France, d’ici à 2030 ?

K : Il est impératif d’avoir une philosophie de vie qui nous fasse tenir sur le long terme, il ne faut rien attendre du court terme ou de l’éphémère, contrairement à ce que le système nous fait croire.

L’avenir français pour 2030 est sombre, très sombre, c’est l’empire du mensonge contre les petits soldats qui résistent comme ils peuvent à leurs tyrans. Il faut rester brave et fort, le meilleur est à venir, je l’espère…

AS : Quelles sont tes lectures actuelles et à venir ? Pourquoi ?

K : En ce moment c’est L’éveil des consciences de Delavier, un classique pour devenir libre et se libérer des chaînes du système. Pas mal de bouquins sur l’économie aussi, c’est important de connaître les rouages économiques actuels et futurs qui planent sur le pays.

Je recommande Comprendre l’époque d’Alain Soral, son dernier livre qui résume très bien la France aujourd’hui et vers quel avenir nous nous dirigeons avec un gouvernement pareil.



AS : Tu as évoqué des persécutions ; peux-tu nous en dire plus ? Comment peut-on t’aider ?

K : Les persécutions, oui, chaîne bannie, article me nuisant moi et mon image, sincèrement le seul moyen de m’aider c’est de me soutenir sur le long terme, je ne cherche pas à faire des sous ou à avoir un buzz, ce que je veux c’est des gens fidèles qui me suivent peu importe ce qui arrive.


Comment je me suis fait bannir ma chaine de 150k abonnés

AS : Quels sont tes projets ?

K : Pour le moment c’est réduire les vidéos d’actualité et partir sur du format plus concret politiquement parlant et évidemment divertissant, rire c’est bon, on va en avoir besoin cette année.

AS : Le mot de la fin ?

K : Tout d’abord merci à toi Arthur pour l’entretien, chaque personne me donnant la parole a tout mon respect, c’est important de pouvoir s’exprimer autre part que sur sa propre plateforme.
Nous avons abordé l’essentiel, je ne peux que souhaiter à toi et à tes followers une bonne année, meilleurs vœux et surtout de s’accrocher, le meilleur reste à venir !

Je te donne rendez-vous à toi, tes followers et ma communauté dans la semaine pour une nouvelle vidéo sur ma chaîne bien différente de ce que j’ai l’habitude de faire.

Braves et honnêtes salutations !


Retrouvez Kentra sur les réseaux :

Soutenez la chaine avec l’abonnement populaire (2,99€) : https://www.youtube.com/channel/UCU1dyNS5gn4VQfsIx1SFaiQ/join

Son serveur Discord : https://discord.gg/urKQ73wjbc

Son Instagram : https://www.instagram.com/kentraempereur/

Son Twitter : https://twitter.com/kenleratretour

Sa chaine Odyssée : https://odysee.com/@KentraShow:c


Et si comme lui les relations hommes / femmes vous intéressent :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :